Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 11:29

 

Hors du champ religieux il y a trois formes de puritanisme. La première est celle de pincer du nez et de se conforter dans l'idée qu'on est au-dessus de la masse qui baigne dans sa fange- les gens sont fous. La seconde consiste à se placer comme juge et partie, et donc de se sentir dans son bon droit de pointer un index accusateur vers un monstre ignoble qui n'aurait pas sa place au sein d'une société d'honnêtes gens. La troisième, risquée et incomprise, pratiquée par un nombre quantitatif d'écrivains réactionnaires ( Sade, Maistre, Dostoïevski, Faulkner, La Rochefoucaud, Cioran, Monteilhet),  s'amuse à prendre un baton et à bien remuer la merde afin que les relents excrémentiels prennent le dessus sur les senteurs parfumées vaporisées ça-et-là. Maître Vergès était bien dans la troisième posture, qui pis est défendue par un nombre restreints d'avocats assimilant plaidoirie et prestation théâtrale incluant joutes verbales.

 

 

Deux avocats ont tendance à se positionner comme Me Vergès, sans pour autant en faire leur positionnement principal. Le premier est Me Emmanuel Pierrat quant il s'en va défendre bec et ongle Houellebecq face à des associations d'islamistes radicaux, ou, plus sulfureux encore, Gabriel Matzneff, dont les livres- voire la personnalité- ont défrayé la chronique et ont fait en sorte qu'il soit quasiment satanisé par les associations de lutte contre la pédophilie et par des académiciens qui sont aussi des parents attentifs dans la vie de tous les jours. Le second, de grâce qu'on ne me jette pas des orties, est Me Gilles-William Goldnadel, l'une des terreur de l'axe antisioniste qui doit sa renommée à sa manie de confondre forums de débat et tribunaux ( on appelle ça la judiciarisation des moeurs, pratiquée comme il se doit par toutes sortes d'associations militantes chez qui l'agressivité prévaut sur le dialogue, et chez lesquelles être victime d'une injustice signifie forcément qu'on ait obligatoirement tous les droits pour obtenir réparation), et outre un oligarque avec qui  il est cul et chemise Me Goldnadel a défendu Oriana Fallaci qui soutenait une position islamophobe après les attentats du 11 Septembre 2001 ( ce qui n'aura pas été le meilleur de cette grande journaliste et figure de la résistance italienne contre le fascisme).

 

Dans le palmarès des métiers les plus haïs l'avocat figure dans les cinq premières places. Je serais tenté de vous dire qu'un huissier fait simplement son travail et que si il commence à avoir des émotions après avoir mis à la porte des familles entières suite à des impayés son intérêt est de démissionner sur le champ. Par-contre, les banquiers doivent être certainement les plus haïs  car ça fait depuis la crise qu'ils ne font pas leur travail et qu'ils justiient des politiques condamnables au regard de toute forme de morale. Mais un bon avocat est un avocat que l'on hait parce qu'il fait son travail: il est un garde-fou. Même le plus abominable des hommes, un pédophile violeur en série, doit être défendu en tant que justiciable selon un cadre précis. Pourquoi? Parce que la justice ne se fait pas sur l'émotionnel, quand bien même on compatis aux souffrances des victimes et de leurs prôches. Sinon, ce serait la justice immédiate, la Loi du Talion. Or, chaque affaire doit être décortiquée, on doit faire la lumière sur tous les éléments: savoir pourquoi monsieur Untel a fait ça, quelle est la finalité, quel est son degré de responsabilité...et surtout authentifier si c'est bien l'accusé l'auteur du crime, car combien de fois a-t-on vu des faux témoignages amener des condamnations injustes ( et nous savons que pour un innocent, malgré tout l'or du monde, rien ne pourra réparer les dommages subis).

 

Une certaine presse, pro-israélienne ( ce qui est son droit), juge bon de gloser sur la figure de Me Vergès parce qu'il aurait défendu Klaus Barbie ( d'où la célèbre tirade de Me Serge Klarsfled " Avocat de tueurs de Juifs"), Carlos, Roger Garaudy, ajoutant à cela que son combat anticolonialiste l'aurait amené à se positionner auprès de Dieudonné. Mais pour qui ils se prennent ! Certes, on n'est pas obligé d'être d'accord avec tout ce que disait Me Vergès ( notamment sur l'idée qu'Hitler soit forcément le jusqu'au boutisme de l'esprit colonialiste du XIXeme siècle, quant bien même le Führer se serait inspiré du ségrégationnisme anglais sur les autochtones pour créer les lois raciales qui ont amené au résultat que l'on sait). D'autant plus que tous ces supporters d'Israël déclaré sont très mal placés pour donner des leçons de morale: d'une parce que les morts n'ont pas à être instrumentalisés poliquement eu égard à leurs mémoires ( ce qui vaut aussi pour les nationalistes noirs avec la Traite Négrière qui n'est pas le seul cas d'Esclavage dans l'histoire humaine), et deux parce que sous couvert de lutte contre une pensée dégueulasse ( la haine des Juifs) ils en viennent à cautionner les délires actuels de toute une extrême-droite sioniste- à la tête d'Israël- qui a marqué chacune de ses actions politiques sous le sceau du différentialisme éthnique ( ce qui lui fait approuver les ralliements de diverses personnalités persuadés que le Monde Blanc est menacé par une alliance Arabo-Africaine!). 

 

D'ailleurs comment se fait-il qu'on n'ait jugé Barbie que pour ses crimes pendant la seconde guerre mondiale quant on sait que des régimes autoritaires sud-américains l'ont employé pour ses compétences afin de traquer du communiste? Régimes qui étaient amis avec les USA, grande démocratie il est vrai et amie d'Israel. Les USA, qui par le truchement de la CIA ont organisé l'évasion de cerveaux nazis ( ben oui, forcément, puisqu'ils étaient concurencés par l'URSS qui faisait de même). Les USA, dont de grandes figures patriotiques et isolationniste ( Lindbergh le grand aviateur), des groupes industriels ( Coca-Cola, Ford), souhaitaient avoir des relations privilégiées avec le régime nazi. Mais si je comprends bien le raisonnement de Me Klarsfeld il fallait faire juger Barbie que pour ses crimes envers les citoyens européens qui étaient de confession juives ( paix à leurs âmes)...et le contestataire Bolivien il vaut quoi dans tout ça? C'est-là où je préfère nettement la vision d'Arendt (plus globale), qui insistait qu'Eichmann soit jugé pour l'ensemble de ses crimes par un tribunal international ( car il y a eu des Juifs, mais aussi des homosexuels, des franc-macs, des résistants, des communistes, des handicapés, des associaux, etc), et surtout qu'en faisant cela Ben Gourion instituait une forme d'échelons entre victimes du nazisme.

 

La stratégie de Me Klarsfled, clairement, est à chier. Actuellement, j'avoue avoir froid dans le dos quand des personnes que j'estime cherchent à faire passer un type qui te nie les chambres à gaz pour un résistant à l'empire- plan qui dissimule très mal les envies génocidaires de certains. Mais au lieu d'avoir intelligemment combattu cela, Me Klarsfeld, par ce genre de raisonnements communautariste, n'a fait qu'accréditer ce genre de pensée fangeuse.

 

D'ailleurs c'est marrant que certains escrocs citent Arendt quand ça les arrangent. Ils devraient lire son essai sur le Maccarthysme, où elle dit que " si on enlève les droits à la personne la plus méchante de la société alors il n'y a plus démocratie". Le Nazisme est l'enfant batard du Romantisme, le Communisme celui du Rationnalisme, et le Maccarthysme celui de la Démocratie. Autre figure allant à contresens de l'émotionnel est Noam Chomsky, qui, contrairement aux foutaises de certains pro-israéliens, n'a défendu que le "négationniste" dont il est question plus haut que au nom de la liberté d'expression et non par adhésion à son propos- tout comme on pourrait rétorquer à un certain gourou qui prétend incarner à lui-seul le Renouveau National que l'antisionisme de Chomsky est largement plus intelligent et rationnel que sa judéophobie obsédante qui consiste à correller chaque maux du monde avec un peuple donné ( et ce qui en dit long sur la pauvreté affligeante du bonhomme ait qu'il confonde le positionnement de Noam Chomsky et de...Danielle Bleitrach!).  Comme Chomsky, Vergès a une position qui peut choquer sur le génocide Khmer ( dont on l'accuse d'avoir été prôche). Je me souviens d'un raisonnement plausible faite par un professeur de psychologie sociale, qui m'a éclairé: les Khmers rouges, sans estampiller ça "projet génocidaire", avaient purement et simplement mis en application le principe marxiste de la suppression des classes, et tout ce qui était par-définition "autre" ou " au-dessus" de la classe prolétaire instaurée par l'Angkar était systématiquement éliminé. Au point que le successeur de Pol Pot, Ta Mok, avait instauré une xénphobie d'état tandis que les cadres du parti comptaient une bonne proportion de métis et que ceux-ci s'arrogeaient tous les droits comme celui d'avoir des bordels ou de faire de la culture de pavots. Alors est-ce que le projet initial de communisme intégral n'a pas viré en national-socialisme inavoué? Quand on connaît un temps soi peu la pensée marxiste la mauvaise foi, si ancrée, est moins forte qu'il n'y paraît.

 

 Dans une certaine mesure, osons le dire, tout ça c'est aux historiens de le débattre. La parole des victimes est à prendre en compte, mais d'un point de vue technique elle ne peut pas éclairer sur tous les points ayant amené à une catastrophe. De plus, on voit très bien que certaines associations communautaires ( Noires, Arméniennes parfois, Turques, Juives, algériennes), ou personnalités communautaires, sonnent le tocsin car téléguidées par des états et des think tanks dont les objectifs politiques- condamnables au regard de la morale- font qu'ils n'ont pas de leçon à nous donner.

 

Le traitement des affaires, sur le plan journalistique, est abject. Combien de fois a-t-on l'impression d'entendre qu' Interpellation ,Perquisition ,Mise en Examen, Garde-à-vue, Arrestation, Convocation, sont des termes synonymes et des indicateurs de culpabilité...et combien de fois est-on étonné de voir que certaines affaires aboutissent sur des non-lieux...combien de fois voit-on des journalistes, qui s'autoproclâment juges et parties, remettre en cause la décision judiciaire quitte à aller dans l'outrage à magistrat. Aux crétins fascistoïdes qui- souvent sur Facebook!- voient la police comme un instrument de répréssion idéal je leur souhaite vivement de se faire embarquer pour " délit de sale gueule" alors qu'ils n'auront rien sur la conscience, de se faire tutoyer, d'être enfermé dans une pièce exiguë où règne des odeurs fétides et d'y voir passer de temps à autre un rongeur, d'entendre des voisins de cellule craquer littéralement tandis que des policiers en exercice hurle des Ta Gueule à tout va, avec la frustration bien évidente de se sentir enfermé dans une cage comme un animal sauvage et de constater que l'écoulement du temps n'est pas le même qu'à l'extérieur. J'irais même jusqu'à penser qu'on devrait faire des journées pédagogiques à destination des citoyens de tout bord pour leur faire comprendre ce qu'incluent des conditions de détentions, et en premier à ces hommes politiques qui se croient malins de se prendre pour le Bras Armé de la Justice ( et les concernant pourquoi ne pas aller jusqu'à simuler des viols collectifs dans les sanitaires).

 

 

Le problème lorsque l'autorité n'est plus, ce qui est le cas actuellement, est que les Gens croient à n'importe quoi et puis fantasment sur des figures autres qui ne tarderont pas à devenir ennemies satanisées à mort ( d'où un certain reproche à faire envers beaucoup de figures d'extrême-gauche ou d'extrême-droite. La question n'est pas d'aimer ou de détester untel, on en pense ce que l'on veut de Monsieur A, du Groupe B, ou des croyants de la Religion C. C'est celle de respecter la procédure. Si on veut faire condamner autrui pour un acte inqualifiable alors il faut des preuves, sinon ce n'est que de la rumeur et si on venait à prendre une rumeur pour une preuve irréfûtable la terreur prend le contrôle. 

Partager cet article

Repost 0
Published by polemika
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Polemika
  • Polemika
  • : Fourre-tout
  • Contact

Recherche

Liens