Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:32

 

 

 

L'autre jour sur Besançon c'était le bordel pour se garer, ceci à cause des travaux pour l'élaboration du tramway qui dure un peu trop longtemps aux yeux des habitants. Je me suis garé à la Porte Battant et contre un montant de trois euros soixante je n'avais le droit qu'à...deux heures cinquante maximum, après quoi je devais bouger. Ce vendredi 5 Avril à Nïmes rebelotte, je suis obligé de prendre l'ultime solution vu que c'est impossible de dénicher un emplacement gratuit en plein centre-ville ( à midi en plus), et moins de deux heures plus tard la borne m'apprend que je dois payer trois euros quarante ( un euro soixante-dix l'heure!).

 

Vingt ans plutôt je me souviens que le nombre de parkings publics étaient deux fois plus nombreux qu'aujourd'hui au sein de nos villes. La raison est simple, est devinable. Nos partis pourritiques ripoublicains ont besoin de sous pour financer leurs campagnes, même si des élus de petites et moyennes villes essaient quant même de résister bon gré mal gré. Les grands groupes vous paient un élu en cash, en nature, ou prométtent ni plus ni moins un retour d'ascenseur quant l'élu(e) en question en aura besoin- quant ils sont dans la mouise ils se feront juste lyncher par des pisse-copie au service de leurs intérêts, bref une petite tape sur la main. En échange de sous les élus bourgmestres réduisent le nombre de places gratuites. Puisqu'on parle de Nîmes dont le maire a tué le centre-ville, ceci expliquant cela, le périphérique de grandes surfaces qui mesure au moins quatre kilomètres en longueur a l'avantage sur les petits commerces d'avoir des emplacements gratuits, et illimités. 

 

Le flicage systématique des automobilistes est voulu. Ainsi pour justifier la surprésence des radars on vous parle du nombre d'accidents d'automobiles, qui, il est vrai, augemente. En réalité, il n'augmente que parce que le nombre d'automobilistes a augmenté considérablement- puisque d'une période où seulement papa n'était autorisé qu'à conduire nous sommes passés à une période où papa, maman, fiston, et fillette, conduisent, et mine de rien àa change la donne. Vous croyez qu'ils l'ont compris ça, nos pourriticiens? Oui, mais que dans un sens. En proportion il n'y a pas plus de morts avant qu'après. Mais nos pourriticiens habiles manipulateurs tablent sur le pathos, sur la culpabilisation. Alors pour faire croire qu'on combat l'insécurité routière on commande des radars, des feux rouges équipés de caméras, et on poste des brigades. Le journaliste Jean-Luc Nobleaux, dans son travail approfondi, nous révéle qu'il existe des collusions entre le pouvoir et les sociétés où sont fabriqués les radars. Enfûmage, mon grand amour. Tout ça cacherait ni plus ni moins un but électoraliste. Une politique de façade qui se contrefout des causalités entraînant des cartons, des carambolages, et des morts en séries.

 

Bien évidemment, les chauffards ça existe et ils mettent en péril la vie d'autrui en plus de mettre les leurs. Sûr aussi qu'une zone marchande ou à forte concentration de piéton doit rester Zone 30. J'ai fais l'expérience des routes Jurassiennes en lacets de chaussures, dont celle qui va droit vers la frontière Suisse via Jougne ( on risque soit la paroi, soit le vide, et la vitesse autorisée est de 90!). Certaines routes de campagne, parfois cailloutées, sont utilisées comme des raccourcis et il n'est pas rare d'y voir des chauffards y rouler à une vitesse supérieure au 130 sur autoroute en temps ensoleillé. L'autre facteur prouvant que nos élus n'en ont rien à cirer des vies humaines est la non-prise en compte des données. A savoir quel jour, à quelle heure, et à quels endroits sont survenus les accidents...Jusqu'au jour où un enfant de notable trouve la mort. Le plus grand nombre de morts en semaine se situe le week-end, et en particulier les vendredi et samedi soirs, moment où les plus jeunes vont faire la fête. En Allemagne les jeunes qui vont en boîtes, sachant qu'ils vont probablement boire un coup de trop, préfèrent recourir aux services de taxis. En Scandinavie, il y a celui ou celle qui ne boît pas pour pouvoir charge tout le monde. Les transports en moyens, dans ces pays-là, ont réduits le nombre de morts. Mais nous sommes dans un pays latin et indiscipliné au point d'être en proie au jeu de balancier laxiste/réacs. Des villes comme Montpellier passent pour innovantes pour avoir installé une ligne de tramway aux heures concernées, alors que les grandes villes etasuniennes appliquent ce genre de système depuis les années soixante. C'est tout juste si on ne va pas avoir un hurluberlu écolos ou frontiste qui serait capable de proposer la fermeture des boîtes à une heure du matin ou un quota de fêtes mensuel!

 

La signalisation est aussi un problème qui révéle, quant à lui, l'abération qu'est l'administration française. Rouler en centre-ville demande la maitrise de ses nerfs. La grosse majorité des des villes sont en travaux, bonjour les chaussées en formation et sans limitation de vitesse précise, ou encore les multiples déviations qui vous peuvent vous envoyer vers des parcours frappés de sens interdits. Débrouillez-vous, en somme. C'est même les mauvaises signalisations qui poussent les automobilistes à commettre des fautes, ajoutez-y le facteur stress chez un conducteur en retard qui ne peut pas se permettre d'endurer un bouchon.

 

Et ça nos élus le savent. Mais comme ils sont du côté de l'industrie automobile qui cherche à se relancer par tous les moyens, alors il ne faut pas s'étonner d'avoir l'obligation de porter un gilet jaune, d'avoir la recommandation d'avoir toujours un étylotest. Bientôt ce sera l'obligation d'avoir des pneux neige en période hivernale- c'est sur que dans les endroits en haute altitude c'est plus que recommandé. Alors que nos routes méritent des aménagements profonds. Que nos autoroutes à trois voies ne pourront plus bientôt faire face à autant de trafic, et que dans ce cas de figure, pour contribuer à la fluidité de la circulation, il faudrait les pourvoir de trois voies supplémentaires dont une Express sans limitation de vitesse. Que le permis à point est absurde, parce que le système a besoin qu'un automobiliste faute pour mieux le racketter, et nous savons que bien des élus ont fait sauter des contraventions qui normalement devraient les amener devant des tribunaux. 

 

Mais ne rêvons pas trop!

Partager cet article

Repost 0
Published by polemika
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Polemika
  • Polemika
  • : Fourre-tout
  • Contact

Recherche

Liens