Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 14:00

De-Gaulle-copie-1.jpg

 

" Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses mœurs» Charles de Gaulle, cité par son fils.

 

 

 Rien n'est tout blanc, rien n'est tout noir. Dans cette époque où il est difficile d'avoir des débats posés et sains du fait des oppositions constantes entre groupes de crétins, il est également délicat de décortiquer un discours ou un point précis sans recevoir des volées de bois vert. De Gaulle était un homme traversé par les pré-conçus de son époque. Tout comme Luther, Charlemagne, Moïse, Mahomet, ou Gengis Khan, l'étaient. C'est odieusement stupide de les voir avec nos pensées d'aujourd'hui, comme c'est odieusement stupide de faire des déclarations qui vont s'ensuivre un mode de pensée. Peut-être faudrait-il simplement faire le deuil du Père et passer à autre chose!

 


« Je n’aime pas les youpins. », De Gaulle cité par André Le Troquer.

 

Deux problèmes se posent. Le premier est que toutes ces citations sont " citées" par des proches. Le second est que ces citations ont été- dans l'immense majorité- mises en ligne sur des sites antigaullistes. Les antigaullistes primaires sont légion, en veux-tu en voila. Il y a les imbéciles qui érigeaient jadis l'URSS en pays exemplaire, ou qui étaient simplement des socialistes issus de la bourgeoisie et concepteurs de l'antiracisme décérébrant. De l'autre côté on a les pinioufs Royalistes qui ne pardonnent pas au Général sa " traitrise" vis-à-vis du Comte de Paris, les tenants de l'Algérie Française plus que souvent maréchalistes et concepteurs quant à eux du racisme anti-arabe qui sévit dans nos rues, des antisémites paranoïaques (pléonasme) qui rattachent tout leurs ennemis à ce qu'ils appellent " La grande Juiverie Internationale". Ou, inversément encore, certains mouvements ou figures communautaires qui, via des fanatismes racialisants, vont s'en servir pour mieux bâtir leur versions érronées de l'histoire et édifier ce qui de la petite pensée communautariste revancharde.

 


"Evidemment, lorsque la monarchie ou l’empire réunissait à la France l’Alsace, la Lorraine, la Franche-Comté, le Roussillon, la Savoie, le pays de Gex ou le Comté de Nice, on restait entre Blancs, entre Européens, entre chrétiens … Si vous allez dans un douar, vous rencontrerez tout juste un ancien sergent de tirailleurs, parlant mal le français (…) Tous ces bicots se chamaillent. Ils aiment les fusils, ils aiment s’en servir. Ils ont la manie de la fantasia"  

 

De Gaulle était un homme d'état, chose qu'il faut lui reconnaître. Être un homme d'état implique un certain recul. Décider ce n'est pas plaire à tout le monde. Après les hommes d'état peuvent se planter en beauté. Ce sont des hommes comme tout le monde. On les aime, on les hait. Ils nous servent de repères. De Gaulle venait d'une famille profondément chrétienne où on magnifiait à l'excès la Grandeur de la France. De ce culte de l'amour de soi naît indubitablement une fierté raciale. L'orgueil racial mène à la haine raciale, dixit Karl Popper. Le même homme dira " Le patriotisme c'est aimer son pays, le nationalisme c'est détester celui des autres". Car c'est bien humain, voire trop humain, que d'être traversé par des contradictions- de nos jours c'est impensable et ça vous vaut l'étiquette de schizophrène!

 

Quelque part le nombre d'ennemis du Général correspond à peu près à celui détenu par une autre figure charismatique de son temps, Tito ( que d'ailleurs il n'aimait pas parce que communiste). Encore un tort, car Tito avait appuyé son pouvoir en réalisant la fusion des forces contraires, en combinant des valeurs nationales et communistes tout en prenant horreur des petits nationalismes calqués sur la doctrine nazie, du monarchisme, ou du stalinisme menaçant- c'est qu'à cette époque l'opposition n'était pas vraiment constituée de tendres ( tiens ça rappelle la situation actuelle d'un pays du Moyen-Orient).

 

Pour le rapport de De Gaulle à son opposition c'est nettement différent. Les saloperies en Afrique, en Indochine, ou en Algérie, sont plus le fait d'éléments plus Royalistes que le Roi qu'autre chose ( Jacques Focard; en particulier, a du sang sur les mains). Tout comme l'anticommunisme gaullien n'est devenu violent qu'à la fin des années 60, et les agissements du Service d'Action Civique n'ont eu lieu que durant les années 70- soit après la mort du Général.


"Les Arabes, ce n’est rien. Jamais on n’a vu des Arabes construire des routes, des barrages, des usines» « Ce sont d’habiles politiques. Ils sont habiles comme des mendiant »

 

 

 

« Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées!» 

 

Le néo-gaullisme de beaucoup ne se limite qu'au térritoire hexagônal. Or, outre nos Dom-Tom et notre Corse considérés à tort comme des térritoires secondaires, la France oublie d'exploiter son potentiel Francophone. Au contraire des Britaniques qui ont compris l'intérêt qu'il y avait à préserver des relations avec leurs anciennes colonies au sein du Commonwealth. Le Commonwealth compte exactement cinquante-quatre états membres, un équivalent francophone en compterait soixante-dix sept. Car vous l'aurez compris le néo-gaullisme d'aujourd'hui aboie son aspect identitaire et petit conservateur, mais oublie qu'il faut avoir des épaules solides pour porter une Croix de Lorraine.

 


« Vous savez cela suffit comme cela avec vos nègres. Vous me gagnez à la main, alors on ne voit plus qu’eux: il y a des nègres à l’Elysée, tous les jours, vous me les faites recevoir, vous me les faites inviter à déjeuner. Je suis entouré de nègres, ici. … Et puis tout cela n’a aucune espèce d’intérêt ! Foutez-moi la paix avec vos nègres ; je ne veux plus en voir d’ici deux mois, vous m’entendez ? Plus une audience avant deux mois. Ce n’est pas tellement en raison du temps que, cela me prend, bien que ce soit déjà fort ennuyeux, mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur: on ne voit que dès nègres, tous les jours, à l’Elysée. Et puis je vous assure que c’est sans intérêt» 

 

Et bien non! Nègre vous m'appelez et bien oui, nègre je suis. N'allez pas le répêter, mais le Nègre vous emmerde! Lui  répondrait Aimé Césaire.

 


 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by polemika
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Polemika
  • Polemika
  • : Fourre-tout
  • Contact

Recherche

Liens