Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 19:32

 

 

 

 

 

 

 

   La responsable des ventes s'est mise à hurler derrière le grillage transparent. Enfin on
ne voyait que sa grande bouche tenter de pousser des sons hors de son de giraphe et puis on était des
centaines amassées devant l'entrée de la boutique. Rien a foutre de cette connasse. On était
hystériques car on voulait toutes être les premières pour avoir les premiers articles soldés. Il était six
heures vingt-neuf et quarante-sept secondes, et nous sommes comme des panthéres en cage qui
veulent à tout prix sortir. Nous, on veut entrer pour sortir au plus vite. Nuance.
Le grillage se lêve d'un iota et l'une d'entre nous parvient à exécuter une roulade à
l'Indiana Jones pour se redresser près de la responsable qui lui hurle dessus:
– Non, je suis désolée mais vous retournez de l'autre côté! Qu'elle lui dit, la grande gigasse
Mais quant bien même la responsable a beau protester le store continue de s'élever et
dès lors il n'y a plus de responsable qui tienne, la marée humaine d'hystériques que nous sommes
l'avons projetté contre une étagère remplie d'échantillons et elle est d'abord retombée cul à terre
avant de se plier en boule pour amortir toutes nos paires de chaussures qui sont venus la piétiner en
une fraction de seconde, dont un talon d'escarpin qui est allé se loger dans un oeil et une semelle de
bottines qui lui a écrasé à moitié ses lunettes rondes.
Deux d'entre nous s'écharpent pour un coffret promotionnel comprenant parfums et
eau de toilette, et que je te crêpe le chignon après le coup de griffe qui m'a lacéré la face; durant
qu'une paire d'entre nous heurtent leurs fronts respectifs parce que le T-Shirt à l'enseigne du
magasin ne profitera qu'à une seule et quant elles insistent pour l'avoir chacune pour soi l'article n'a
pu que se déchirer; pommades, crêmes épilatoires ou solaires étalées sur le sol; flacons brisés en
mille morceaux après que nos hordes les ait renversé au fil de leurs gesticulations; pauvres vigiles
mâles qui se retrouvent impuissants et bousculés par des femelles en guerre pour leur bien-êtreavec
effroi ils ont constaté qu'entre une minette de quinze ans et une cougar ayant être leur grandmère
on obtient le même age mental.


Quelques mois plus tard la responsable du magasin a acquis plus de notoriété en
créant sa propre chaine de magasins de prêt-à-porter; il est vrai qu'un oeil de pirate c'est très
vendeur.
Des fois c'est bon d'être victime.

Partager cet article

Repost 0
Published by polemika
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Polemika
  • Polemika
  • : Fourre-tout
  • Contact

Recherche

Liens